Amor

Nefelibata


Silence sublime

Qui déchire,

Avec cette triste agonie,

Avec cette charge de douleur,

Si grand,

Entre le souffle,

Et le souffle,

De la fin au début
De mon existance.

Et, entre des nuages blancs,

Des images de ma vie,

Une promenade dans mes souvenirs,

Pour mes actes accomplis,

Une promenade dans mes souvenirs,

Pour mes actes non réalisés.

Tout près de moi

Tout devant moi,

Dans un mirair.

En train de mourir
Participent de mes expériences,

Mes sens épuisés,

Sens limbiques.

J’observe

Mon monde intérieur,

Je ne reviens pas

À mon monde extérieur

Impossible!

Je ne peux pas!

Je marche vers mon être

Et mon corps

À l’expiration,

Il se fige avec un soupir

Ma nouvelle force,

Rechargé,

Vers une énergie plus élevée.

Tous mes mouvements,

À un autre extrême,

Dans mon monde intérieur.

Et là, à mon grand étonnement,

Má nouvelle vie jaillit,

Devant un chemin,

Pour lui je vole
Entre les plumes blanches
De velours.

Déjà, dans une autre dimension,

Je quitte ce monde,

Je continue mon vol.

Et au loin,

Quand je vais

Regrette! Regrette!

Pour un duel,

Mon prope deuil.

0 comments on “Nefelibata

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios .

A %d blogueros les gusta esto: